skip to Main Content
Technologie Au Timor Leste
Technologie Au Timor Leste
Technologie Au Timor Leste

Le Timor-Leste est un pays confrontée à de nombreux défis. Il est souvent décrit comme le pays le plus pauvre d’Asie. Se battre pour produire assez de nourriture ou gagner assez d’argent pour nourrir leur famille est une expérience courante. Heureusement, il existe de nombreuses organisations qui travaillent avec la population pour tenter de résoudre ces problèmes.

 La technologie de l’information

 L’une d’elles s’appelle Catalpa International. Cette entreprise, qui a vu le jour au Timor-Leste en 2010, contribue à changer la vie grâce à la technologie. Cette organisation relativement nouvelle travaille actuellement dans quatre pays: Le Timor-Leste, le Myanmar, l’Ouzbékistan et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les avions de la MAF au Timor-Leste ont été utilisés pour transporter le personnel vers les régions plus reculées. Là-bas, les équipiers de Catalpa mettent en œuvre leur technologie avec des partenaires locaux.

 L’un des projets de l’équipe Catalpa est une application de téléphonie mobile et d’informatique pour le service ambulancier. Cette nouvelle technologie permet au service ambulancier, aux pilotes de la MAF et à l’Hôpital de suivre et d’enregistrer les données sur les patients dont ils ont la charge. Au Timor-Leste, la MAF collabore avec le service d’ambulance et le Ministère de la santé. Il s’agit de transporter les personnes gravement malades et blessées vers la capitale. A Dili, elles peuvent recevoir des soins médicaux plus importants à l’hôpital. Le partage de l’information sur cette application améliore la qualité des soins pour les patients. En effet, le personnel médical connait le type de traumatisme auquel faire face.

 Problèmes de croissance

 Un autre projet auquel Catalpa International participe au Timor-Leste est le projet Hamutuk. “Hamutuk “, signifie ” ensemble ” dans la langue locale. Tetun est un programme innovant et multisectoriel dans un seul but : prévenir le retard de croissance chez les enfants de moins de deux ans. La motivation de ce projet vient en partie d’une étude menée par le ministère de la Santé. Celui-ci montre que 50 % des enfants du Timor-Leste souffrent d’un retard de croissance. Ce dernier peut peut entraîner à terme, des problèmes de développement cognitif et des maladies chroniques.

 En mars, une partie de l’équipe de Catalpa a utilisé l’avion VH-MQO de la MAF pour se rendre à Same. C’est dans le sud du Timor-Leste. Tanushree Rao, qui était l’un des passagers du vol explique : “Nous sommes en train de concevoir une application mobile pour aider nos partenaires à collaborer et à améliorer les comportements qui peuvent prévenir les retards de croissance. Ils s’agit par exemple de la consommation d’eau potable. Ou alors de l’espacement des naissances. Ou bien encore du maintien de réserves énergétiques alimentaires suffisantes. Le projet Hamutuk démarre à Holarua, non loin de Same”.

 L’avion et la technologie

 “ A Same, nous formons régulièrement nos partenaires à l’utilisation de l’application mobile Hamutuk. Et puis aussi au partage d’informations avec la communauté. Nous avons conçu l’application pour que les partenaires l’utilisent pendant leurs visites à domicile à Holarua. Il les guide dans leurs conversations avec les familles pour en apprendre davantage sur elles. Et ceci nous permet de savoir quel type d’information est pertinente pour elles. Lors de visites ultérieures, les partenaires leur montrent des vidéos sur différents sujets liés à la nutrition. Par ailleurs, l’application s’appuie sur ces vidéos pour surveiller et suivre les changements de comportement au fil du temps”.

 “Voler avec la MAF, c’est rapide, et très facile pour notre personnel. On va parfois jusqu’à Same en voiture, mais le voyage peut prendre plus de cinq heures sur des routes cahoteuses.”

Back To Top