skip to Main Content
Isolement à Madagascar
Isolement à Madagascar
Isolement à Madagascar

C’était le 10 Février 2016 et Tim Beacon de l’Aide Médicale Internationale (AMI) était entrain de travailler au renforcement des ressources dédiées à Madagascar, en association avec Mercy Ships (“les navires de l’espoir”). AMI soutient différentes initiatives pour réaliser des soins médicaux dans plus de 20 pays cherchant à sortir d’un isolement et de la pauvreté. Soudain, le retard d’un container a rendu le travail pour Tim impossible. Dieu semblait avoir des plans différents ce jour-là.

Bien que Tim n’était pas en mesure de poursuivre son travail avec Mercy Ships pour le moment, le retard lui a donné l’occasion d’évaluer les besoins en équipements médicaux dans les hôpitaux du nord du pays qui souffrent d’un isolement important. Quand il a terminé ses premières évaluations à l’hôpital Bonnes Nouvelles (de HVM) et à l’hôpital gouvernemental de Mandritsara, Becki Dillingham, le pilote de la MAF l’a embarqué à bord de l’avion et a volé jusqu’à Samabava afin qu’il puisse évaluer les besoins là-bas.

Tim savait que sans l’avion de la MAF, son travail aurait été limité : “Si je faisais le voyage en voiture, cela signifiait un aller-retour d’environ dix à quatorze jours, ce qui était tout simplement impossible en raison de mes priorités avec Mercy Ships“. Avec la MAF, le voyage de Mandritsara à Samabava a pris seulement une heure (Cela aurait pris 3 jours sur les routes dangereuses). Située dans le Nord-Est de Madagascar, Sambava est entourée par la forêt tropicale et la côte. Il n’y a pas de routes depuis la ville, de sorte que le seul moyen de l’atteindre est le bateau ou l’avion. Imaginez combien de personnes isolées n’auraient pas été en mesure de recevoir les traitements et soins médicaux en raison d’un manque d’équipements hospitaliers, quand des gens comme Tim peuvent les aider.

Quand ils sont arrivés à Sambava il faisait très chaud, ils ont été accueillis par le docteur Fidele qui parlait français. Becki, le pilote, s’est fait le traducteur car le français de Tim était limité à “bonjour“.

Sambava est une île”, a déclaré le Dr Fidele. Même si géographiquement ce n’est pas une île, c’est le même isolement que l’on ressent. Le Dr Fidele a conduit Tim et Becki pour une visite de 2 heures de l’hôpital, où ils ont visité le service de maternité, de chirurgie générale, l’unité de la fistule, la radiologie, l’ophtalmologie et d’autres services. Tim a pris des photos de tous les équipements et des notes sur ce qui fonctionnait et sur ce qui ne fonctionnait pas. L’équipement a souvent été donné par l’Europe, mais les pièces de rechange nécessaires ne sont pas fournies, beaucoup de ces équipements sont maintenant inutilisables pour des problèmes mineurs, comme une ampoule manquante. Les photos et les informations recueillies par Tim seront utilisées pour rédiger un rapport et une demande de financement. Puis, au travers d’une organisation appelée “Opération Fistula”, l’équipement pourra être réparé ou remplacé pour permettre de meilleurs soins médicaux dans cette région isolée de Madagascar.

Après leur visite à Sambava, Becki a volé avec Tim jusqu’à Toamasina, où il a rejoint l’équipe de Mercy Ships. L’hôpital était seulement à 50 minutes de vol, alors qu’en voiture, cela aurait nécessité trois ou quatre jours. “Ces vols sont rapides et efficaces. A l’arrivée j’étais frais et capable de faire beaucoup plus avec mon temps” s’écria Tim, “Cela aidera directement les patients et les équipes qui les soutiennent sur le terrain.”

Cette histoire démontre que tant de problèmes dans les pays en voie de développement peuvent être résolus beaucoup plus facilement que nous le pensons, aussi longtemps que nous surmontons la question d’un isolement important. Tant de personnes ont à souffrir seulement parce qu’elles sont nées dans des villages isolés. Les personnes vulnérables, vivant dans des endroits difficiles à atteindre, sont privées des besoins les plus élémentaires. Des organisations telles que la MAF, AMI et Mercy Ships consacrent leur travail à surmonter cette injustice et à manifester l’amour de Dieu pour ses enfants de façon tangible.

– Bert van den Bosch – Responsable de la base MAF à Madagascar

Back To Top