skip to Main Content
Blues Of Hope 2
Bleu De L'espoir
Bleu De L'espoir

Le temps où les cliniques du Sud-Soudan devaient se fondre dans l’environnement local pour éviter d’être bombardées est heureusement passé. Le temps où le centre géré par l’association Mission Christian Aid (CMA) à KEEW ne pouvait pas garder les médicaments à la bonne température est également terminé grâce à la MAF.

Un récent vol dans cet endroit éloigné du pays a permis d’apporter une unité de congélation qui avait été donnée par l’Organisation mondiale de la Santé. Avec le potentiel de l’énergie solaire et également des batteries, ce matériel était idéal pour l’air humide qui enveloppe KEEW une grande partie de l’année. De couleur bleu, aux couleurs de l’espoir, le congélateur ne passe pas inaperçu. Pesant plus de 80 kg, il a aussi la capacité de stocker une centaine de litres de médicaments pour lutter contre des fléaux tels que le kala-azar, une maladie potentiellement mortelle qui se transmet par les phlébotomes.

« Il n’y a pas de route ici », explique Simeon Njiru, Responsable du programme CMA pour le Sud-Soudan. « Transporter quelque chose de JUBA, la capitale, jusqu’à KEEW prendrait neuf jours de navigation », a-t-il ajouté. Le seul espoir des cliniques de la CMA dans cette région du pays ce sont les avions de la MAF. En effet, les matériaux de construction pour l’agrandissement d’une maternité, une antenne parabolique pour l’amélioration des communications, de la nourriture, des seringues, des gants médicaux, des médicaments et autres ont tous été transportés par les avions de la MAF. Il n’est pas surprenant donc que la CMA utilise les services de la MAF au moins deux fois par mois.

La CMA a joué un rôle actif dans l’Etat de JONGLEI au Soudan du Sud, depuis plus de deux décennies, bien avant l’indépendance récente du pays. Aujourd’hui, les quatre cliniques de cette région emploient 50 personnes qualifiées et peuvent traiter des milliers de patients par mois, des chiffres qui gonflent quand il pleut, quand les moustiques porteurs de la malaria prospèrent. La CMA étend aussi son activité dans les villages par le biais de cliniques ophtalmologiques mobiles qui permettent le traitement du trachome et de la cataracte.

Nyalieth est justement l’une des nombreuses personnes qui doivent d’être en vie grâce à l’équipe de la CMA. Enceinte de jumeaux, elle a développé des complications potentiellement mortelles alors que le deuxième enfant restait dans une position délicate. Les villageois l’ont amené pendant la nuit dans une clinique de la CMA, ce qui représentait leur seul espoir de survie. Le personnel a provoqué un second travail et elle a accouché avec succès.

À une autre occasion, Nyaruoti Gatkuoth, est arrivé à l’un des centres médicaux avec une grave morsure de serpent, une blessure commune dans cette région agricole. Grâce à l’application rapide d’antibiotiques, le personnel de la CMA a réussi à sauver son bras enflé, à le soigner ce qui lui a permis de retrouver la santé après un séjour de trois semaines.

L’importance d’un tel centre médical peut être sous-estimée dans un endroit où le 20e siècle n’est pas encore arrivé, et encore moins le 21ème. Les habitants de KEEW logent dans des huttes de boue en forme de cône avec un toit de chaume. En l’absence de bâtiments de plus d’un étage, les arbres offrent la meilleure protection contre le soleil et les enfants qui jouent et qui portent tout au plus un vêtement, se rassemblent sous les branches et les feuilles pour être à l’abri.

Lorsque l’avion de la MAF, avec l’unité de congélation, devait atterrir à KEEW, il a d’avantage plu que fait du soleil. Voler au-dessus de la piste d’atterrissage a permis de voir les traces laissées sur la piste boueuse par un autre avion, qui a eu la chance d’échapper au bourbier. Heureusement, le pilote Michael DUPUIS a pu se dérouter vers JUAIBOR et revenir plus tard, avec une piste qui avait séché rapidement. En quelques minutes, l’avion était entouré de jeunes et de moins jeunes. l’arrivée d’un avion transportant du matériel est un événement majeur pour le village, c’est un signe d’espoir. Les ailes de l’avion offrent également de l’ombre pour les jeunes excités.

Du personnel de la CMA et des jeunes hommes forts et volontaires ont descendu l’unité de congélation de l’avion avec précaution. Après l’installation, Michael et un groupe de passagers de la CMA sont prêts pour le départ de retour vers la capitale du Sud-Soudan. Ils montent haut dans le ciel bleu qui avait autrefois apporté le désespoir des bombardements, mais qui maintenant apporte de l’espoir pour un avenir meilleur.

Back To Top