skip to Main Content
Premier Appel Radio Au Village De Guasa
CRMF HF Radio Installation At Guasa.
Premier Appel Radio Au Village De Guasa

« Alpha 899, Alpha 899 », David Feka appelle avec la radio HF. Il a passé les deux derniers jours à l’installer dans un village isolé dans la montagne, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

« C’est notre premier appel de la radio de l’école. Vous me recevez ? Over ».

La voix de Lukas Schadegg parvient à travers le haut-parleur de Goroka. Goroka est située à 50 kilomètres au nord-est. « Ouais David, je te reçois ».

Avec un sourire ravi sur son visage, David répond : « Je t’entends clairement, comme si je te parlais sur mon téléphone portable ! ».

Une radio encore plus pertinente

Il s’agit de la radio HF, une technologie presque centenaire, mais toujours aussi pertinente pour les villages éloignés dans les montagnes. C’est un moyen de les sortir de l’isolement, de les relier avec le monde extérieur. Et ceci malgré la montée en puissance des téléphones mobiles à travers la Papouasie-Nouvelle-Guinée. En effet, les signaux cellulaires sont difficiles à capter dans les régions montagneuses. Ceci rend les téléphones portables peu fiables ou totalement inutilisables pour faire appel à quelqu’un de l’autre côté d’une montagne.

David transmet le combiné à Felix, un enseignant, et explique comment cela fonctionne. « C’est vraiment difficile de leur apprendre cette nouvelle chose. Parfois, après leur conversation, ils pensent que c’est un téléphone portable. Ils ont mis le combiné à l’oreille », explique David. Il est pleinement conscient de la dichotomie d’un peuple éloigné, plus familier avec les téléphones mobiles modernes qu’avec les radios HF.

Connecter l’école

David Feka et Joey Redhead appartiennent au département Télécoms de la MAF. Ils ont volé avec l’avion Airvan de la MAF jusqu’au village de Guasa. Puis, ils ont travaillé pendant deux jours pour installer un système radio HF pour l’école primaire Guasa. Le travail a nécessité de passer de nombreuses heures sur un toit en étain, sous le soleil. Ils ont installé un panneau solaire et positionner l’antenne radio.

« J’aime faire cela », dit David. « Une fois que vous avez terminé une installation, vous entendez le premier appel radio et vous voyez les sourires sur le visage des gens. Ils savent qu’ils sont connectés au monde extérieur. Quand le travail est achevé, c’est la chose la plus satisfaisante : Voir que ce que vous faites change la vie des gens ».

Des enseignants connectés

Le département Télécoms de la MAF installe des radios pour les missions, les églises, les cliniques, les écoles. Cette installation de radio HF fait partie d’un projet du ministère de l’Éducation. Il s’agit d’installer une radio dans huit écoles éloignées dans les régions de l’est. Ce sont des écoles sans accès routier. Les radios seront utilisées pour la communication avec le district. C’est aussi un moyen de surveiller les enseignants. Certains abandonnent leur emploi pour retourner en ville et continuent d’être rémunérés. Pour les écoles éloignées telles que Guasa, il est difficile pour le bureau de district de confirmer que chaque enseignant est présent dans sa classe. Au moment de l’installation de la radio de Guasa, six enseignants sur neuf avaient abandonné leur emploi.

Les enseignants, Felix Mathew et Robert Kimb sont restés à Guasa. Ils pensent que c’est leur mission de servir les gens dans des endroits éloignés. « Nous sommes là pour rendre service à ceux qui manquent de tout, comme l’éducation. Notre tâche est d’aider au développement de la communauté », a expliqué Felix.

Mais cela n’a pas été facile. D’abord parce que les villageois ne valorisent pas l’école. Mais ensuite, parce que la charge de travail est plus importante quand d’autres enseignants abandonnent leur emploi. « Robert est professeur en classe de 5e. Mais lorsque ces six collègues sont partis, il a dû s’occuper également la classe de 6e. Il y a beaucoup de travail ».

Si le projet de Radio HF est un succès dans cette région, le département Télécoms de la MAF poursuivra le projet dans toutes les provinces de PNG.

Soirée film

Pour l’équipe de la MAF, le travail ne s’arrête pas à l’installation de la radio HF. C’est une opportunité de présenter le film « Jésus » dans des endroits éloignés comme Guasa. L’’accès à la ville la plus proche nécessite deux jours de voyage à travers la montagne et les rivières. Ou alors un vol de 20 minutes avec l’avion de la MAF.

Pour un village de montagne, sans électricité et avec peu de divertissement, regarder un film est un événement énorme. Cela attire une foule, même avec de mauvaises conditions météorologiques. À Guasa, les cieux se sont déchainés avec une énorme averse. Mais lorsque la pluie s’est arrêtée, les gens se sont installés sur le sol humide pour voir le film.

L’équipe de la MAF amène dans tout l’équipement nécessaire, y compris un générateur électrique. « Les gens viennent à pied des villages éloignés pour voir le film », explique Bryan. « Parfois, ils passent la nuit chez leurs amis, avant de rentrer chez eux ».

Une ligne de vie

La radio HF au bureau de MAF à Goroka est un lien avec les endroits éloignés de la Papouasie Nouvelle Guinée. Elle permet de passer commande de matériels, de réserver des vols. Ou bien même, de faire appel aux secours en cas d’urgence médicale.

« Il n’y a personne qui va vous aider sauf Alpha 899, notre indicatif d’appel », explique Bryan.

La radio HF est une ligne de vie pour beaucoup, beaucoup de gens

Récit de LuAnne Cadd

Back To Top