skip to Main Content

Investir vos compétences

métier de mécanicien

Mécanicien:

Une expérience minimum de 2 ans est requise pour ce métier. Le mécanicien doit également avoir travaillé sur différents types d’avions, notamment des petits avions. Une expérience sur des moteurs à pistons et des turbines est souhaitable. Le mécanicien travaille en étroite collaboration avec le Chef mécanicien de l’équipe de maintenance.

Mécanicien expérimenté:

Pour exercer ce métier, il faut avoir 3 à 4 ans de pratique. Les responsabilités incluent la formation et la supervision du personnel local et l’appui au Chef mécanicien, dans des domaines tels que la planification et la programmation de la maintenance des avions.

Chef mécanicien:

5 ans d’expérience dans la maintenance aéronautique et une expérience en supervision sont indispensables.
Il est responsable de la gestion de l’équipe de maintenance et des opérations de maintenance.
Les activités portent sur la gestion budgétaire des opérations de maintenance, la gestion du hangar et du stock, le management des autres membres du personnel d’entretien.

Autres aspects:

L’environnement de travail pour les mécaniciens peut être un hangar de la base. Il y a une équipe de personnel local avec qui travailler et également des collègues d’autres pays.
Les travaux sont réalisés au hangar lorsqu’un avion a besoin de maintenance mais parfois le mécanicien est appelé à intervenir sur un avion quelque part dans le pays.
Il existe une variété d’avions sur lesquels intervenir, par exemple les Cessna 206, 210, 208, PC-12. Il existe également une variété de moteurs, par exemple TCM 10-520, 10-550, PT6A-114, 67.
Le mécanicien peut avoir la responsabilité de l’installation et de la maintenance des appareils de navigation, ainsi que des moyens de communication par radio.

metier de pilote

Pilote:

Pour exercer le métier de pilote, il faut avoir une licence CPL/IR (« Commercial Pilot Licence » et « Instrument Rating ») et 500 heures de vol (200 heures s’il s’agit de travailler en Arnhem Land en Australie). Le candidat pilote subira une évaluation pratique de vol et une évaluation théorique. Une demande ne peut être acceptée sans un résultat positif à ces évaluations. Il sera tenu compte de son type de formation, de son expérience et de ses capacités. Préférence sera donnée à ceux qui ont une expérience dans l’aviation commerciale. Le pilotage dans toutes sortes de conditions météorologiques et toutes sortes d’environnements peut s’avérer contraignant. C’est pourquoi l’aptitude à voler dans des environnements variés et difficiles avec un minimum de support technique est également essentielle.

Une expérience variée sur des petits avions (vol à vue) et dans différents environnements est également requise. Les candidats à ce métier doivent atteindre un bon résultat théorique et une bonne évaluation pratique en vol. Les conditions d’entrée pour les pilotes expérimentés sur petits avions sont comme indiquées plus haut, mais avec 1000 heures de vol requises.

L’environnement de travail pour un pilote est très varié:

  • Variété dans les terrains survolés: forêt tropicale ou désert, montagnes et vallées.
  • Variété des pistes utilisées: grands aérodromes internationaux ou petite pistes de 400 m dont certaines avec 5 degrés de pente ou de 10 à 20 m de largeur.
  • Variété des conditions météorologiques: pluie, neige, chaleur, poussière, tempête …

Et souvent avec peu d’aide à la navigation.

Les pilotes s’occupent de l’accueil des passagers, du chargement et du déchargement du fret.

metier autre

Une grande variété de métiers est à l’œuvre chaque jour sur les bases de la MAF :

Managers:

Ils sont responsables de tous les domaines des opérations de la base pour le pays où ils sont installés. Ils collaborent étroitement avec les fonctionnaires, les leaders locaux et organisations partenaires pour offrir le meilleur service. Ils s’assurent de la qualité des travaux réalisés par l’équipe et de leur bien-être. Ils font partie de l’équipe de direction de la base. Ils doivent avoir des capacités de manager et savoir gérer une équipe multiculturelle. Des qualités en communication et en relations interpersonnelles sont essentielles. Une expérience d’expatriation en Afrique ou en Asie est aussi importante.

Responsables des opérations:

Ils assurent la gestion du Département opérations de vols, qu’ils supervisent. Ils s’assurent que les pilotes et les avions soient affectés, équipés et préparés pour chaque vol, et que tous les vols soient traités selon les procédures définies. Ils prévoient les vols afin d’optimiser les ressources de la base et aident le Gestionnaire de programme dans la planification des activités.

Informaticiens:

Ils développent et assurent la maintenance des réseaux informatiques de la base. Ils fournissent un service de courrier électronique et d’autres outils de communication selon les besoins. Ils gèrent les activités du département informatique, ils apportent une formation pour le personnel et les clients de la base.

Comptables:

Ils s’occupent de la gestion financière, de l’élaboration et du suivi du budget, de la comptabilité (clients, fournisseurs, personnel,…).

Logisticiens:

Ils réalisent la planification et la coordination de toutes les activités nécessaires au bon fonctionnement de la base, comme par exemple, le transport de marchandises à l’intérieur du pays ou une demande de visa.

Enseignants:

Ils sont chargés de la scolarité des enfants des missionnaires quand ceux-ci ne peuvent pas accéder à une école à proximité.

Et vous ?

Back To Top