skip to Main Content
Naissance Dans Les Airs

Mamolise et sa mère  Matseliso attendent sur ​​la piste. Mamolise est en travail depuis deux jours. L’infirmière m’a assuré qu’elle est apte à voler pendant  les 15 minutes qui nous séparent de l’hôpital du district, et remet ses gants chirurgicaux sur la banquette arrière à côté d’un passage, Mathabo, un chercheur scientifique.

Avec Mamolise attachée par un harnais sur notre civière, nous partons pour l’hôpital du district de Manamaneng, au Lesotho. Mais les choses à l’arrière s’activent frénétiquement. Mathabo me fait signe qu’elle veut se détacher. J’hésite, mais d’accord pour retirer le harnais. Même s’il a fallu cinq minutes pour obtenir l’accord, Mathabo se penche en avant, apparemment elle est prête. Une petite tête est visible maintenant.

” Est ce que cet avion ne peut pas aller plus vite ? ” me dis-je. Puis je vois Mathabo, relevé, tenant un  nouveau-né dans ses bras ! Il a un grand sourire.

Heureusement, l’ambulance nous attend lorsque nous arrivons. Avant de partir, Matseliso veut couper le cordon ombilical. Elle repère le couteau multi fonctions “Leatherman” à ma ceinture. Je l’ai depuis deux jours, mais, sans autre instrument, je renonce à toute explication, “à la grâce de Dieu”. Le garçon est en bonne santé et il est emmené dans l’ambulance, les portes se referment, ils sont partis. Bien que je ne peux pas vraiment dire que j’étais «prêt» pour la naissance d’un bébé dans l’avion, je suis ravi de faire partie d’une organisation qui est «prête» à répondre aux urgences médicales 365 jours par an. Je suis également reconnaissant d’avoir eu  Mathabo pendant la naissance du bébé sur la banquette arrière de mon avion !

Justin Honaker – Pilote

Back To Top