skip to Main Content
Developpement En PNG
Developpement En PNG
Developpement En PNG

Simbai est un village de Papouasie Nouvelle Guinée. Il est accessible uniquement par avion. C’est pourquoi les avions de la MAF assurent fréquemment des vols avec du fret et des passagers. Là-bas vivent près de 25 000 personnes autour de cette seule piste d’atterrissage. Récemment, trois membres de notre personnel ont passé quelques jours avec les missionnaires anglicans britanniques Lynn et Tony Fry. En effet, Ils ont cherché à savoir quelle était l’importance vitale de cette piste pour le développement de cette région.

Matériaux de construction

Au cours des six premiers mois de 2018, de nombreux vols de la MAF ont quitté Mont Hagen à destination de Simbai. Pour le Twin Otter, c’est environ 20 minutes de vol, pour un Cessna Caravan, cela prend à peu près le même temps. Et pour un GA8 Airvan, cinq minutes de plus. Outre les passagers voyageant entre Simbai et Mt Hagen, de nombreux vols ont permis le transport de matériels : Nourriture, articles ménagers pour les propriétaires d’entreprises locales. Mais aussi une quantité extraordinaire de matériaux de construction : Sacs de ciment, poteaux en acier, tôle ondulée, clous.

Fin janvier, le Twin Otter transportait un mélange éclectique de brouettes, de bâches, de conteneurs, de tronçonneuses, de scierie, de bouteilles de gaz et d’autres pièces. Ceci correspondait à une charge totale de 1 573 kg. Ce vol, commandé par l’Église anglicane, était pour aider les agriculteurs. De plus, la cargaison comprenait une scierie mobile.

La construction en plein développement

Entre mars et mai, juste à côté de la piste de Simbai, un nouveau bâtiment polyvalent a vu le jour en quelques semaines. Le pilote du Cessna Caravan, Mathias Glass, qui se rendait fréquemment à Simbai, a été très impressionné par la réalisation rapide du nouveau bâtiment. Car chaque fois qu’il a atterri, il a vu beaucoup de gens occupés. Soit ils creusaient les trous pour les poteaux, en mélangeant le ciment et en plantant les poteaux. Soit ils construisaient l’ossature en bois du bâtiment. Finalement, les murs extérieurs et les tôles de toiture ont été mis en place.

Le nouveau bâtiment comprend un espace d’entreposage pour les sacs de café. A côté il y a un bureau pour la société du café et l’agent local de la MAF. Ensuite il y a une salle qui peut être utilisée et pour la formation.

Les vols de retour de Simbai vers Mt Hagen servent souvent à acheminer des sacs de café. Même s’il faut 4 heures pour les transporter jusqu’à la piste d’atterrissage.

Un nouveau café et un nouveau bâtiment pour l’église anglicane

Lynn et Tony travaillent pour l’Église anglicane. Tous deux enseignent à l’école professionnelle locale, qui compte environ 70 étudiants. Tony est formateur agricole et Lynn enseigne les bases en informatique, le tourisme. Ils contribuent ainsi au développement des compétences des habitants.

Lynn a trouvé des fonds pour ouvrir le premier café à Simbai. Malgré la culture du café dans les collines autour de Simbai, tout le monde ne connaissait que le café instantané. C’est ainsi que cela a changé avec l’ouverture du Barnabas Coffee Shop. “Les gens aiment vraiment ça“, a dit Lynn. Malheureusement, le café est à 10 minutes à pied de la piste d’atterrissage. Sinon, nos pilotes pourraient avoir une pause café chaque fois qu’ils viennent à Simbai.

Un peu plus haut sur la colline, un autre chantier de construction battait son plein : Le nouveau bâtiment de l’église anglicane. Plus tôt dans l’année, Tony a arpenté le terrain pour identifier les arbres à abattre. En effet, ils seront utilisés pour le toit et les poteaux principaux.

La piste, un lien vital

Simbai n’étant accessible que par voie aérienne, la piste d’atterrissage est essentielle pour la vie quotidienne de Lynn et Tony. Mais c’est également le cas pour la nouvelle église en construction. Tony explique : “Lorsque nous sommes retournés à Simbai en janvier 2017, la piste d’atterrissage avait été fermée. Il n’y avait pas d’école, faute d’enseignant. De plus, les magasins étaient vides. C’était une période difficile pour nous, à chercher de la nourriture. Grâce au travail acharné de la communauté, la piste d’atterrissage a été rouverte. Depuis, les magasins sont pleins et nous avons pu faire venir par avion tous les matériaux de construction de la nouvelle église. Les entreprises locales sont florissantes. La MAF a été un appui précieux pour le développement de cette région. Et nous en sommes très reconnaissants !”

Récit de Mandy Glass. Photos Michael Duncalfe et Mandy Glass

Back To Top