skip to Main Content
36231 Medevac  Broken Femur In Ouganda
????????????????????????????????????
????????????????????????????????????

C’est alors que commençait la fête de Noël sur la base de MAF en Ouganda, qu’un appel pour une évacuation sanitaire a été reçu. Un mécanicien avion n’a pas souvent la chance de voir le travail de la MAF au-delà du hangar. Aussi Andy  a sauté sur l’occasion pour rejoindre le pilote Dave Forney sur le vol d’évacuation sanitaire le week-end avant Noël.

Lois est une missionnaire Néo-Zélandais âgée qui dirige le foyer pour enfants à Kitgum, assez loin dans le nord de l’Ouganda. Elle avait glissé dans les escaliers en béton humides et s’était fait une vilaine fracture du fémur. La MAF a été appelée pour emmener la missionnaire à l’hôpital de Kumi, où il y a un spécialiste en orthopédie.

Kitgum a une piste d’atterrissage, mais elle est tombée en désuétude. La piste d’atterrissage la plus proche que nous pourrions atteindre à Kalongo était à 2 heures de route à l’est de Kitgum. Dave a d’abord rejoint le hangar samedi matin. Après avoir enlevé les sièges, pour y mettre une civière, et après avoir fait le plein de carburant, l’avion a décollé et s’est dirigé vers le nord à Kalongo. L’ambulance devait partir de Kitgum pour nous rejoindre à Kalongo.

« Une chose que j’ai vite apprise en Afrique » nous dit Andy, « c’est que les plans ne correspondent pas toujours à la réalité. Ce n’était pas une surprise pour nous d’apprendre, à l’arrivée, que l’ambulance n’était toujours pas partie. Malheureusement, étant donné que c’était la seule ambulance disponible à Kitgum, il a été fait appel à une autre ambulance pendant la nuit, située assez loin et elle n’était pas encore arrivée de Kitgum« .

La piste d’atterrissage de Kalongo est exploitée par l’hôpital de la mission. L’ambulance de Lois est finalement arrivée à Kalongo. Le fémur était cassé et c’est une blessure particulièrement douloureuse. Nous pouvons seulement imaginer comment la missionnaire aurait supporté la douleur pendant un trajet de 2 heures dans une ambulance 4×4.

Lois a été installée dans l’avion et après un vol de 45 minutes, elle arrivait à Kumi. La route de Kitgum à Kumi prend 6 à 8 heures, selon les conditions de routes.

L’hôpital de Kumi a sa propre piste d’atterrissage, mais ces derniers mois elle était aussi devenue inutilisable. Conscient que la MAF devrait atterrir avec la missionnaire âgée, une équipe avait passé toute la nuit à travailler à la tronçonneuse et à la machette pour couper l’herbe, enlever les termitières qui parsemaient la piste, tout un exploit ! Ils ont fait un bon travail, et après un passage à basse altitude pour confirmer l’état de la piste, Dave a réussi à atterrir et confier Lois aux soins des médecins.

Lois a énormément apprécié l’aide, la sauvant d’une beaucoup plus longue journée d’inconfort et de douleur, et d’une aggravation de la blessure. Lois a demandé à remercier tous ceux qui soutiennent la MAF et qui, ont rendu son évacuation sanitaire possible. Donc merci à tous ceux qui soutiennent la MAF dans la prière et par les finances.

Dave Forney, le pilote nous livre ses réflexions :

« Kalongo est connu parmi les pilotes MAF comme étant une piste d’atterrissage où des centaines d’enfants grouillent autour de l’avion quand il est stationné. Mais, contrairement à d’autres endroits, ces enfants peuvent être très désagréables et audacieux – tirer, pousser sur toutes les surfaces de l’avion – Les hommes de l’hôpital local viennent généralement pour les tenir à distance. A cette occasion, je me suis retrouvé complètement cerné par des centaines d’enfants, souriants, riants et ayant une grande envie de jouer à « attaquer«  mon avion dès que j’avais le dos tourné. C’était une bataille perdue d’avance ! Heureusement, en quelques minutes, les secours sont arrivés. C’était incroyable de voir comment les enfants ont soudainement « respecté » l’avion quand les hommes se sont présentés. Balançant leurs longs bâtons servant à garder les troupeaux, et criant dans leur langue locale, c’était comme la séparation de la mer Rouge quand ces gars sont entrés dans la foule des garnements« .

À l’arrivée à Kumi, une grande foule attendait, y compris l’équipe médicale bien équipée. Tout le monde était aux petits soins avec Lois, qui ne cessait d’exprimer sa gratitude à tous. Les médecins et les infirmières ont également remercié la MAF d’avoir fourni le transport, car le voyage par la route aurait été terrible pour quelqu’un dans son état. Ce fut un réel privilège de pouvoir aider Lois, et beaucoup comme elle qui se sacrifient et se dévouent toute leur vie au service de ceux qui sont «moins fortunés», dans certaines des régions les plus négligées et éloignées de l’Afrique orientale. Nous vous remercions de votre part pour aider à rendre cela possible ! « 

Back To Top